Romain Saintonge, un ange passe.

Retour de l’artiste Romain Saintonge à la galerie Éric Dumont, un univers pictural savoureux et une esthétique envoûtante à découvrir jusqu’au 10 juin à Troyes.

DSC_1674bis

Instants figés, réalité augmentée, les figures de Romain Saintonge  semblent s’évaporer. S’extraire en volutes, rejoindre leurs chimères, sous le pinceau de l’artiste les regards se font avant de fondre. Mais s’ils s’évadent c’est pour mieux habiter leurs univers, entre tension et harmonie, dans des tons sobres et profondément subtils. Avec parfois des éclats tranchants de modernité, lentement mais sûrement les personnages et les objets qui les entourent  impressionnent par leur présence et leur rayonnement.

DSC_1663bis

Qu’il soit emprunt de lascivité, d’attente, de mélancolie, de joie ou de colère, le quotidien se voit mué en trésor infini. « Pousser la discrétion jusqu’à disparaître » l’image est magnifique, elle est de Marguerite Yourcenar, dans la première des savoureuses « Nouvelles Orientales », où il est d’ailleurs question de peinture et de réalité…  Ici le discret disparaît le temps d’une contemplation, dans les saveurs délicates d’une peinture aussi sensuelle que non ostentatoire… pour mieux éclater au grand jour, et s’illuminer.

 

Pour en voir / en savoir plus :

http://rom1.odexpo.com/

Fabien Prost, Troyes Couleurs.

 

gb_drapeau

 

DSC_1662bis

Romain Saintonge, an angel passes by.

 

Return of the artist Romain Saintonge in the gallery Eric Dumont, a delicious pictorial universe and a mesmerizing esthetics to be discovered until June 10th in Troyes.
Motionless moments, increased reality, Romain Saintonge’s figures seem to evaporate. To extract in volutes, to join their fancies, under the brush of the artist the looks are made before melting. But if they escape it is to better join their universe, between tension and harmony, in sober and profoundly subtle tones. With sometimes cutting brightness of modernity, slowly but surely the characters and the objects surrounding impress by their presence and their brilliance.
Whether it is kind of lasciviousness, expectation, melancholy, enjoyment or anger, the everyday life becomes an infinite treasure.  » Push the discretion until disappear  » the image is magnificent, it is of Marguerite Yourcenar, in the first of the delicious  » Oriental tales « , where it is moreover question of painting and reality … Here the discreet disappears during a time of pondering, in the delicate flavors of a so sensual as not ostentatious painting…to come to a complete enlightenment.

DSC_1659bis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s