Trois rencontres à Ginkgo : Émilie Bitauld, Paola Antezana et Astrid Jourdain.

Dans le cadre de la 35ème édition des journées européennes du patrimoine Ginkgo ( le site sur lequel cohabitent le Centre d’Art Contemporain Passages, 2 résidences d’artistes et les 10 ateliers d’artistes ) a ouvert ses portes aux visiteurs. Nous avons pu partir à la rencontre de trois des artistes présents, et appréhender avec bonheur toute la richesse et la diversité des habitants du lieu.

Agate, chant de terre et de vie.

Parenthèse enchantée, instant d’exception, le 19 juillet dernier pour fêter la toute prochaine Route du Champagne qui aura lieu dans la vallée de l’Ource les 28 et 29 juillet, l’artiste peintre Agate, la maison de Champagne Louise Brison et la chanteuse lyrique soprano Cécile Limal se sont associés pour un vernissage évènement.

Romain Saintonge, un ange passe.

Retour de l’artiste Romain Saintonge à la galerie Éric Dumont, un univers pictural savoureux et une esthétique envoûtante à découvrir jusqu’au 10 juin à Troyes.

Entretien avec Manu Rich : l’équilibre explosif.

Un art vivant, avec Manu Rich la peinture prend tout son sens, à sentir et ressentir in situ, en tête-à-tête avec les œuvres. Sans filtre, sans déformation photographique, car il faut bien dire qu’il faut toucher pour approcher toute l’ampleur de sa peinture, et être à son tour… irrépressiblement touché. Et quand le tête-à-tête se fait avec l’artiste lui-même, on ne peut que partager, voici donc quelques mots échangés avec un artiste plutôt passionnant qui expose à la Galerie du Jansanet à Troyes, jusqu’au 7 mars 2018.

Aliénor Welschbillig, vers la lumière des sens.

Des pics de bois acérés s’érigent à travers une banquise craquelée de béton. Des matériaux bruts, une certaine violence, composent des œuvres paradoxalement en équilibre, entre puissance et harmonie, maîtrise et désordre, hypnotisantes, fortes, et étrangement sensuelles. Through The Rising Force, Aliénor Welschbillig inaugure la nouvelle adresse de la galerie Phantom Projects Contemporary, au 16 rue du colonel Driant à Troyes jusqu’au 10 février.